26 novembre 2014

De l'avocat, de l'exception et des poubelles de l'histoire

Ce blog a vocation à porter un regard général sur des sujets divers et à paraître un jeudi sur deux mais Ignace de Loyola disait qu'il n'était pas de règle si stricte qu'elle ne supportât une exception et aujourd'hui l'urgence justifie l'exception. Monsieur Macron chaussant les pantoufles de son prédécesseur, a entrepris d'occire la profession d'avocat en cherchant à lui intégrer les juristes d'entreprises fort astucieusement appelés NASEs pour "nouvel avocat en entreprise", à l'ouvrir aux experts-comptables qui se pensent experts en... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 10:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2014

De la disparition de l’avocat par étouffement provoqué

Ceux qu’il veut perdre, Jupiter les rend fous. Ainsi en est-il des avocats qui applaudissent au projet de Monsieur Macron d’autoriser l’entrée de capitaux extérieurs dans les cabinets d’avocats qui de ce fait n’en seront plus, d’autoriser les salariés d’entreprises commerciales de représenter celles-ci en qualité de Nouvel Avocat Salarié en Entreprise c’est-à-dire de NASE et d’ouvrir le champ du droit aux experts comptables. L’avocat ne plait pas aux pouvoirs quels qu’ils soient car l’avocat est par essence extérieur aux... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 09:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2014

De la tarte à la crème

Il est une tarte à la crème largement répandue selon laquelle le Français serait mal à l’aise avec la mondialisation parce que mal à l’aise avec l’argent et que ce malaise tiendrait à ses racines catholiques et rurales. Etablir un parallèle entre catholicisme et méfiance envers l’argent, revient à s’affranchir d’évidences historiques et aussi contemporaines. La France n’a jamais été moins égalitaire que lorsqu’elle était un pays catholique proclamé c’est-à-dire sous l’Ancien Régime. La société d’Ordres qui a disparu avec la... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 09:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2014

De la défense des professions réglementées

L’Etat est exsangue, les déficits sont constants, chacun pourrait penser que l’intérêt général commanderait de réduire les dépenses de l’Etat en s’attachant à celles qui sont le moins utiles. Que nenni : au nom de l’intérêt général, l’Etat coupe dans les dépenses militaires alors que le pays nolens volens est en guerre et continue d’éviter de tailler où cela pourrait faire mal par exemple en contraignant Bercy à accepter le prélèvement des impôts à la source. De façon tout aussi absurde et toujours au nom de l’intérêt... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2014

De l'apesanteur

Au premier regard, tout distingue Monsieur Hollande de Monsieur Sarkozy. Ancien élève surdoué qui enchaîna HEC, Sciences Po et l’Ena dont il est sorti dans la botte, Monsieur Hollande a passé une longue partie de sa vie politique à cacher sa qualité intellectuelle derrière un physique de Benny Hill et des exercices successifs de synthèse socialiste laissant de lui l’image d’un entremetteur permanent entre courants et éléphants de son parti. Ancien élève médiocre, au parcours universitaire banal, organisateur des réunions du... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2014

De la mortalité des nations

L’émergence d’un nationalisme écossais doit bien davantage à l’actualité récente qu’au passé lointain. L’histoire croisée de l’Ecosse et de l’Angleterre est depuis son origine, ambiguë, faite de liens se nouant et se dénouant, entre familles régnantes, entre familles nobles et entre familles tout court, entrecoupée de guerres et de paix. Au XVIème siècle, la France alliée traditionnelle de l’Ecosse finit par lasser par sa trop grande présence. La Réforme religieuse qui s’imposa, différemment certes mais s’imposa quand même dans... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2014

De l’albatros

Beaucoup connaissent l’image baudelairienne de l’albatros. Elle s’adapte parfaitement à Monsieur Hollande, magistral à l’extérieur, chahuté à l’intérieur. La politique étrangère de Monsieur Hollande est la mieux conduite de celles que la France a connues depuis longtemps. Monsieur Chirac a sans doute eu raison de ne pas entraîner la France une deuxième fois en Irak. Il a cependant eu grand tort de s’agiter avec Messieurs Poutine et Schroeder –le deuxième déjà en quête auprès du premier de sa sinécure d’après chancellerie- et avec... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2014

De l'illusion du frisson

Tout un chacun qui est allé à l'école sait qu'à trop méconnaître l'autorité du maître, on finit au piquet avec son ou ses compagnons de chahut. Tout un chacun qui connaît l'abécédaire du droit du travail, sait que le dénigrement de son employeur peut être une cause de licenciement, voire une faute grave. Il n'y a que l'univers politique qui semble ignorer ces règles de bon sens. Ainsi, Monsieur Chirac encore premier ministre s'érigeait en critique de Monsieur Giscard d'Estaing alors Président de la République. Mal lui en prit, car... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2014

De Gribouille

De Gaulle dans le Fil de l'Epée comparait les Français si ordonnés dans leur tête et si confus dans leurs actes aux Allemands pour lesquels son constat était rigoureusement inverse.A mi-mandat ou presque, la politique intérieure de Monsieur Hollande illustre cette appréciation des Français jusqu'à la caricature.Monsieur Hollande est arrivé à l'Elysée, non seulement en une période de déficit à combler et de production industrielle en déclin, mais de façon plus fondamentale à un moment où l'illusion d'un retour possible des années... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2014

Du Ventre Fécond

Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde écrivait Bertolt Brecht. Le souvenir du second conflit mondial laissait à penser que l’Europe était définitivement guérie de l’antisémitisme pour avoir vu le massacre des innocents et pourtant l’actualité nous montre l’inverse. Le conflit du Moyen-Orient est un conflit entre nations étrangères sur lequel chacun est libre d’avoir une ou des idées et de les exprimer, comme chacun l’est de le faire à propos de la guerre civile en Syrie autrement plus meurtrière, de l’enlèvement de... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]