16 mars 2017

Du Vice et de la Vertu

La seconde famille de Mitterrand coûta plus cher au contribuable que ne le fera jamais la famille unique de Monsieur Fillon. Le citoyen fut indifférent à la folle défense de l’un et se choque de celle bien moindre de l’autre. Le fait n’est pas nouveau. Mazarin qui porta la France au plus près de son apogée s’enrichit au-delà du raisonnable et mourut comblé d’honneurs tandis que Fouquet dont la fortune à la fois bien et mal acquise fut moindre, vieillit et mourut à Pignerol. Devenu égalitaire à la Révolution, le Français à l’égal de... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 11:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]