16 février 2017

D'un troublant inconfort

L’honnête homme au sens où ce mot s’entendait naguère, se retient du poison de la curée. Nous laisserons donc aux Tartuffe le soin de disserter sur la responsabilité réelle ou supposée de Monsieur Fillon dans l’affaire qui porte désormais le prénom de son épouse. En revanche, cette affaire est source de questionnements sur le fonctionnement de la démocratie française. La façon dont le Parquet Financier s’est saisi du dossier, l’a instruit et d’une certaine façon instrumentalisé en se gardant de la discrétion qui eut été requise,... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2017

De Thierry Lévy

Il avait une façon inimitable de dire de l’ordonnance d’un juge qu’elle était indigente. Il portait jusqu’à l’extrême, l’exigence de celui qui savait que le rôle premier de l’avocat est de défendre, défendre même celui qu’aucun honnête homme ne voudrait connaître, que la société rêve d’enfermer jusqu’à l’oubli. Il devait croire en une rédemption immanente, ne supportant pas l’idée de la prison, a fortiori perpétuelle.  Il est vrai que la justice est aussi le sentiment de la justice et que la victime a autant sa place dans un... [Lire la suite]
Posté par stephenmonod à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]